cropped-cropped-1.png

Comment porter secours à un victime de l’ AVC ?

L’accident vasculaire cérébral ou AVC est indéniablement un problème de santé publique en France. Toutes les quatre minutes, une personne en est victime. Dès l’apparition des premiers signes, il convient de réagir rapidement pour éviter des conséquences catastrophiques. Comment reconnaître un AVC ? Quels sont les premiers gestes de secours ? Nous allons vous apporter les réponses.

L’AVC, cette attaque.

L’ AVC, appelée aussi attaque cérébrale, survient quand le sang n’arrive plus dans une partie du cerveau. Cette dernière, privée d’oxygène, se ramollit petit à petit.

Les principales causes d’un AVC sont :

– une hypertension artérielle ou HTA,

– un stress,

– une diabète,

– un tabagisme,

– une obésité morbide,

-une sédentarité,

– une maladie cardiaque.

Comment reconnaître un AVC ?

Les symptômes sont :

– des maux de tête brutaux et intenses,

– troubles de langage,

– paralysie du visage avec une lèvre tombante,

– engourdissement ou paralysie d’un membre, que ce soit le bras, ou la jambe,

– troubles de la conscience.

Si vous êtes en présence d’une personne qui présente un ou plusieurs de ces symptômes, réagissez ! C’est une urgence vitale.

Que faire pour porter secours ?

– Allonger confortablement la victime. S’il y a une perte de connaissance, procéder à la mise en Position Latérale de Sécurité ou PLS.

(La Position Latérale de Sécurité ou PLS est un geste de secourisme qui consiste à placer une personne inconsciente qui respire normalement sur le côté pour protéger ses voies respiratoires.

Pour ce faire, rapprocher ses deux jambes pour être dans l’axe de son corps. Prendre son bras le plus proche et le plier pour que son coude fasse un angle droit avec sa tête. Saisir l’autre bras, le mettre sous son oreille et le maintenir fermement. Attraper la jambe éloignée et la plier tout en gardant le pied au sol. Sans lâcher la main sous l’oreille de la victime, la pivoter en tirant sur la jambe pliée jusqu’ à ce que son genou touche par terre.

Libérer votre main et veiller à ce que la hanche et le genou fassent un angle droit.

Enfin, ouvrir la bouche de la victime sans faire bouger la tête.)

– Noter l’heure de l’apparition des premiers signes.

– Appeler le 15 et suivre les recommandations de votre interlocuteur.

Vous pourrez être amené à rechercher trois signes, baptisés FAST ( Face, Arm, Speech test) : demander à la personne de sourire, de lever un bras et de répéter une phrase courte.

Un accident vasculaire cérébral est probable quand la victime a une bouche déformée, une faiblesse du bras ou une difficulté à parler, peut-être même à comprendre.

– Ne jamais donner à boire ni à manger à la victime.

Quels sont les moyens de prévention de l’accident vasculaire cérébral ?

– manger sainement,

– réduire le stress,

– éviter l’alcool et le tabac,

– pratiquer une activité physique,

– surveiller la glycémie,

– surveiller la tension artérielle,

– traiter toute maladie cardiaque.

Pour finir, on vous rappelle que le Ministère de la Santé Publique encourage la formation au secourisme. 

Si vous voulez apprendre les gestes d’urgence, la Croix Rouge dispense des cours.

Vous pouvez y suivre une formation en initiation aux premiers secours (IPS), en prévention des accidents de la vie courante ( PREVC), en initiation aux premiers secours enfant et nourrisson (IPSEN) ou une initiation à la réduction des risques (IRR).

Bref, veuillez vous rapprocher de la Croix rouge la plus proche de chez vous. Merci !

Autres articles

actu

Collier cervical : utilisation et avantages

Si vous avez un accident, vous pouvez utiliser un collier cervical comme mesure de précaution jusqu’à ce que les éventuelles blessures au cou puissent être