cropped-cropped-1.png

Chiropracteur ou ostéopathe : quelles sont les différences ?

 

En France comme partout ailleurs, le traitement conventionnel des maux de santé connait quelques faiblesses. Les connaissances de la médoucine leurs viennent alors en aide à travers la chiropractie et l’ostéopathie, deux pratique qui résout des maux particuliers. Cependant, il existe quelques diffrennes entre les deux techniques de soins qu’il urge de mettre en avant pour une meilleure compréhension.

Que retenir du travail d’un chiropracteur ? 

Encore connu comme chiropraticien, il s’agit d’un spécialiste de la médoucine dont le but est d’apporter un soulagement à certains maux du corps. Ces derniers sont pour la plus part du temps liés à l’appareil locomoteur dont les effets indésirables paralysent le bien-être quotidien.

Chaque maladie liée au système lombaire (colonne vertébrale et au bassin) connait satisfaction dans les traitements proposés. En effet, les problèmes traités peuvent être d’ordre neuro-musculaire, neuro-squelettique ou liés au stress. Lors d’une séance de chiropraxie, le chiropraticien localise la zone affectée et y apporte les soins adéquats à travers des manipulations manuelles externes.

Quel est rôle d’un ostéopathe ?

L’ostéopathie est une médoucine naturelle dont la finalité est de soulager l’état général du patient par des traitements à la main. Les praticiens qui se chargent d’une telle pratique prennent le nom d’ostéopathes. De par cette technique de soins, la personne souffrante retrouve l’équilibre de son corps et est épargnée des douleurs articulaires et des troubles fonctionnels engendrés par sa maladie.

En effet, en prenant appui sur l’anatomie et la physiologie humaine, les praticiens identifient les origines des blessures. Lesquelles pourraient constituer des freins à la mobilité du patient. Cette science naturelle est préventive et facilite une bonne préparation mentale et physique du corps pour affronter les traumatismes émotionnels et physiques pouvant survenir.

Dans quels cas consulter un chiropracteur ?

La médoucine liée à la chiropraxie s’occupe des maux du corps tels que les lombalgies, tendinites, lumbagos, vertiges et ceux du système sciatique. Elle assure par le biais de chaque séance, le rétablissement des maux d’origine cervicale ou des douleurs du coccyx. L’avis d’un professionnel en chiropraxie est également utile pour soulager le stress physique et émotionnel. Aussi, participe-t-il à l’acquisition d’une vie paisible chez petits et grands.

Dans quels cas consulter un ostéopathe ?

Dans le cas de la prise en charge de certains problèmes pédiatriques,  l’avis de ce médecin  est nécessaire. Il en est de même pour soulager les maux de grossesse ou suivre l’état de santé d’un sportif dans la pratique de son activité et allonge la durée de vie.

Cependant de façon générale, le spécialiste assure le traitement des troubles du système digestif (nausées, reflux gastro-œsophagiens). Les soins apportés aux affections du système circulatoire (jambes lourdes, hémorroïdes) ainsi que celles mécaniques (malaise dorsal ou du sacrum) ressortent de son domaine d’activité.

Quelles formations suivre pour être chiropracteur ou ostéopathe ?

Avant de devenir un médecin en chiropraxie et d’octroyer une séance en la matière, il faut faire des études sur une durée de 6 années. En France, cette discipline est enseignée par une seule école à paris. L’appel à un chiropracteur  est d’une grande importance et ils sont deffrennes  des ostéopathes.

Contrairement à leurs homologues, les ostéopathes se forment en 5 ans après l’obtention du Bac. De nombreuses écoles se trouvent à paris à cet effet. Ces deux disciplines présentent des deffrennes mais nécessitent de nombreuses années d’expériences.  

Autres articles

actu

Collier cervical : utilisation et avantages

Si vous avez un accident, vous pouvez utiliser un collier cervical comme mesure de précaution jusqu’à ce que les éventuelles blessures au cou puissent être

medecine douce

Pertes blanches : signe de grossesse ?

Les signes de grossesse diffèrent notamment selon les femmes. Il peut s’agir des nausées, de la salivation excessive, de la fatigue, etc. Cependant, il en